La Licorne

Pureté et Justice

La Licorne médiévale est un symbole de puissance, qu’exprime essentiellement sa corne, mais aussi de faste et de pureté.
D’après une vieille légende de l’Inde, la Licorne est douée d’un pouvoir magique. Sa corne sépare les eaux polluées, détecte les poisons et ne peut être touchée impunément que par une vierge.

 

unicorn and girl

Devenue au Moyen âge symbole de pureté, elle fut adoptée comme symbole héraldique, représentée sur des tapisseries murales, et figure dans de nombreuses armes, les plus connues sont celles de la cour d’’Angleterre. C’est un animal de bon augure. La Licorne concourt à la justice royale, en frappant les coupables de sa corne.

Crest Coat of Arms, UK of Great Britain & N. Ireland, British Royal, Lion & Unicorn, French "dieu et mon droit" (God & my Right) "Honi soit qui mal y pense" (Shamed be he who thinks evil of it) 1837

Protégée au coeur de la Forêt, le monde animalier est sa Protection et son Royaume : nul ne l’attaque et chacun la vénère.
Elle représente dans l’iconographie chrétienne la Vierge fécondée par l’Esprit Saint. Elle est le symbole de la fécondité spirituelle et aussi le symbole de la virginité physique. Elle était devenue au Moyen âge la représentation de l’incarnation du Verbe de Dieu dans le sein de la Vierge Marie. La Licorne devient par extension la figuration du Christ, en ce qu’il opère des miracles et se sacrifie pour les hommes.
Dans les conceptions médiévales de l’amour courtois, la Licorne est douée du mystérieux pouvoir de déceler l’impur, voire même la moindre altération dans l’éclat du diamant, et donc de l’amour chaste et sincère.
Pour l’époque brutale et batailleuse où guerres et invasions se succèdent dans toute l’Europe, La Licorne occupe alors une place primordiale dans les premiers courants de poésie occidentale. Les amoureux renoncent à l’amour charnel par fidélité à l’amour mental. Le renoncement s’oppose à la possession, la survivance de la jeune fille à la révélation de la femme.

La Dame la Licorne : reproductionLe mythe de la Licorne est celui qui fascine le plus les cœurs corrompus. Elle est le symbole de la pureté agissante, sublimant la vie spirituelle.
Légende particulièrement – habilement – plus répandue plus encore durant les longues années de Croisades ou les Seigneurs –père, frères, époux- laissaient derrière eux des femmes livrées à la tentation charnelle. Les troubadours jouent alors un rôle important, plus profond que celui du simple baladin frivole : il incite les dames et demoiselles à rester chastes jusqu’au retour de leur Seigneur.