Sainte-Catherine

Gai, gai, marions-les !

Autrefois les jeunes femmes de 25 ans et plus qui n’étaient toujours pas mariées le 25 novembre se voyaient coiffées d’un chapeau Vert (symbole d’espoir) et Jaune (symbole de la sagesse) souvent très extravagant, et se regroupaient en un cortège pour aller ensuite parer de fleurs, rubans et de chapeaux la statue de Sainte Catherine (sainte patronne des filles à marier), avec l’espoir de vite trouver l’Amour.

Sainte Catherine - choeur de lEglise de Houffalize

Choeur de l’Eglise Sainte-Catherine à Houffalize – Ardennes –

En 1920, les créateurs/créatrices de mode, modistes et autres Artisans du Savoir-Coudre Parisien ont en effet choisi la Sainte Catherine pour promouvoir leur travail et leur savoir faire, en réalisant chapeaux et tenues fantaisistes que les Catherinettes portaient ensuite dans la rue pour aller couronner la statue de Sainte Catherine.

Capucine-hat-Catherinette-1952- Georges Dambier

Capucine pour Sainte Catherine – Collection Givenchy par Georges Dambier – 1952 –

C’est aujourd’hui un Jour Férié pour toutes les  » Petites Mains » de la mode qui paradent devant l’Hôtel de Ville de Paris et défilent, chacune pour Sa Maison : les indépendants y côtoient les traditionnels et font étalage de superbes idées.

Catherinettes chez les grands couturiers

Et au final, beaucoup s’empressent d’aller faire la fête pour trouver –qui sait ? — leur « Nicolas «, – jeunes hommes célibataires – le 6 Décembre Saint Nicolas – et qui feront peut-être couple flambant neuf pour la Sainte-Lucie – 13 Décembre, fête de la Lumière – !