L’Almanach des Secrets

Remontons le Temps, le Temps Jadis, où la sorcellerie soignait les exclus, les femmes, les enfants et les vieillards.

Revenons au temps des Sabbats et des Offrandes à la Lune, des Fêtes populaires, joyeuses, excentriques et délurées, moments de partage et d’entr’aide lorsque la vie était précaire, brutale.

Une époque où un feu n’était pas la reconnaissance du Démon mais surtout, l’envie intense d’oublier son quotidien misérable durant quelques heures pour rire et danser autour des fagots embrasés au nom d’une Déesse, d’un Rite, ou selon la Tradition en vigueur peu importait, au final..

Avant de prier un Dieu, on a adoré la Lune Blanche, en quartiers ou dans toute sa rondeur ; on a redouté son absence, les quelques soirs de Lune Noire ; les Etoiles qui brillaient étaient les Cieux Insondables , l’Observatoire céleste et lointain, adoré et redouté, que l’on guettait, au fil des siècles.

Retrouvons un peu de sagesse et de sérieux, avec les pratiques et traditions des Sages de la Gaule et du Moyen-Age

Chaque jour, regardons ce  que nous réserve le Savoir  engrangé puis oublié des magiciens ou des druides, ce qu’ils nous proposent pour mieux aborder notre quotidien moderne, ponctué de sonneries de portables parfois plus barbares que celui du fracas des armes et des charrues

La Vie, l’Amour, l’Argent, le Pouvoir, la Mort….c’est Ici…et maintenant.

Le Mois de Novembre

«  Le Magicien dispose d’une Force qu’il connaît, le Sorcier s’efforce d’abuser de ce qu’il ignore «  – Eliphas Levi –